En 2020, le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation a consacré 38% de son budget à l’enseignement agricole, soit 1,84 milliard d’euros. Le programme Enseignement technique agricole finance 805 établissements scolaires (publics ou privés sous contrat), qui dispensent des formations allant de la classe de 4e aux classes préparatoires aux grandes écoles ou au brevet de technicien supérieur (enseignement supérieur court) dans les champs de compétence du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation (production, transformation et commercialisation de produits agricoles et agroalimentaires, services en milieu rural, aménagement, environnement).

Outre la formation de futurs professionnels, l’une des missions des établissements de l’enseignement agricole est de participer pleinement à l’animation et au développement des territoires dans leurs composantes sociale, économique, culturelle, sportive et environnementale. Il s’agit pour les établissements d’agir avec et pour leur territoire en lien avec les acteurs du monde agricole, les collectivités territoriales, les organismes de recherche et les associations.

Les formations

Plus de 150 formations générales, technologiques et professionnelles, sont dispensées dans plus de 800 établissements. Les taux d’insertion professionnelle de l’enseignement agricole sont élevés : 82% d’insertion pour les baccalauréats professionnels, 90% pour les BTSA et 93% pour l’enseignement supérieur long.

Un tiers de ces élèves suit des formations générales et technologiques allant de la 4e aux classes préparatoires. 22 777 élèves préparent un baccalauréat général ou un baccalauréat technologique Sciences et technologies de l’agronomie et du vivant.

Les deux tiers restants suivent des formations professionnelles (CAP agricole, bac professionnel, BTSA).

Les établissements d’enseignement

Plus de 190 000 élèves, étudiants et apprentis sont scolarisés dans un établissement de l’enseignement agricole technique. À ceux-ci s’ajoutent plus de 16 000 étudiants de l’enseignement supérieur long.

Présent sur l’ensemble du territoire national, l’enseignement agricole compte actuellement 805 établissements scolaires.

Il comprend également 17 établissements d’enseignement supérieur agronomique, vétérinaire et de paysage (11 établissements publics et 6 établissements privés) ainsi que 2 établissements d’enseignement à distance.

Évolution

Depuis 1975, l’enseignement agricole a vu ses effectifs progresser de plus de 65% et cette hausse est particulièrement notable pour l’apprentissage.

Le nombre d’apprentis dans l’enseignement agricole a plus que doublé entre 1995 et 2019, passant de 17 395 à 37 425. Les établissements d’enseignement supérieur agronomique, vétérinaire et de paysage ont aussi connu une forte croissance de leurs effectifs ; le nombre d’étudiants accueillis par ces établissements a presque triplé depuis 1975.

Les établissements de l’enseignement agricole proposent des formations de la 4e au doctorat, accessibles par la voie scolaire et/ou l’apprentissage. L’alternance constitue une voie de formation importante dans l’enseignement agricole, que ce soit par apprentissage (37 425 apprentis) ou par alternance sous statut scolaire (45 784 élèves et étudiants).
L’apprentissage est majoritairement proposé par les établissements publics. Des formations par alternance sous statut scolaire, caractérisées par d’importantes périodes de stage en entreprise, sont dispensées par les maisons familiales rurales et quelques établissements affiliés à l’Union Nationale Rurale d’Éducation et Promotion (UNREP).

Les filles représentent 45 % des élèves, étudiants et apprentis de l’enseignement agricole. Elles sont désormais majoritaires parmi les étudiants des établissements de l’enseignement supérieur agronomique, vétérinaire et de paysage alors qu’elles ne représentaient que 20% des effectifs en 1975. Toutefois, en 2019, seulement un apprenti de l’enseignement agricole sur quatre est de sexe féminin.