Skip to main content

La France, en métropole comme en Outre-mer, offre une grande diversité de boissons spiritueuses. À découvrir avec empressement mais à déguster avec modération.

 

Les spiritueux sont issus de matières premières agricoles : le raisin majoritairement, la canne à sucre, les fruits, les céréales, les pommes de terre… Il s’agit de boissons alcoolisées obtenues par distillation, macération ou infusion.

La France est le 2e pays européen producteur et le deuxième exportateur de spiritueux derrière le Royaume-Uni. La production française repose majoritairement sur la production de Cognac (sur plus de 78 000 hectares) et d’Armagnac (sur environ 5 300 ha)[1]. Outre-mer, la production de rhum domine le marché des spiritueux, la France ayant, en 2020, commercialisé 432 713 hectolitres de rhum[2].

 

Des boissons qui pèsent dans la balance

Même si les Français sont séduits par la production française de spiritueux (le rhum étant la boisson la plus consommée[3]), la grande majorité de la production est exportée. Les vins et spiritueux sont le deuxième poste excédentaire de la balance commerciale française et le premier pour les produits agroalimentaires.

 

À l’occasion des Journées nationales de l’agriculture, une quinzaine de distilleries vous ouvrent leurs portes. Courez-y !

 

[1] FranceAgriMer 2022

[2] Agreste, ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation

[3] Baromètre 2022 Sowine/Dynata